Rédactionnel issu du magasin FFE 2019 – traduit de l’anglais

Composé par Guy Debeuf

Auteur: Peter Lyngby

Morten Valeur, pêcheur à la mouche et monteur de mouches danois, adore pêcher la perche, surtout sur les grands lacs. où il a passé d'innombrables heures à affiner ses mouches, ses stratégies et ses techniques. Dans ce qui suit, Morten vous présentera un tutoriel pour sa dernière super mouche, la Flash Tail Beast. Des conseils sur la façon de le pêcher.

La plupart des pêcheurs ont, à un moment ou à un autre, passé du temps à la pêche de la perche. Ce poisson prédateur lunatique, qui est réparti dans toute l'Europe, est l'un des préférés des enfants - et, pour certains, ils deviennent une obsession pour la vie.

Morten Valeur a passé plus de trente ans à pêcher la perche à la mouche. En cours des années, il a développé des stratégies spécialisées et des mouches, en ciblant des pêches de surface ou dans des endroits peu profonds.

Au début, ça peut sembler un peu intimidant de s'aventurer sur un grand lac avec une canne à mouche. Ce n’est pas précisément dangereux, mais le lac pourrait vous sembler énorme, lorsque vous êtes assis dans un petit bateau, ou en float-tube, lançant votre mouche à une quinzaine de mètre.

Cependant gardez à l’esprit que c’est le même sentiment que beaucoup de pêcheurs de truite de mer ont, étant submergés par le développement et le perfectionnement des techniques de pêche à la mouche, dit Morten Valeur.

Il n’a plus l’impression d’être dépassé comme s’il avait été il y a 30 ans, quand il a commencé à pêcher la perche à la mouche.

« La meilleure technique étant de peigner l’eau jusqu’à ce que vous localisiez le poisson. »
« N’utilisez jamais des mouches de moins de 10 centimètres de long. »

- J'ai découvert la pêche à la mouche de la perche plutôt par coïncidence lors de voyages en Laponie suédoise en plein milieu des années 1980, et à partir de ce moment, j'ai commencé à cibler la perche dans mes eaux de la maison.

Le grand avantage de la perche est sa disponibilité. Et même si les pêches sont éloignées les uns des autres, afin de trouver des poissons trophées, il y a toujours de la perche.  Personnellement, je pêche beaucoup sur le lac Fussing et Glenstrup, qui sont les lacs les plus proches avec une belle densité de perches où j’habite au Danemark, explique Morten.

Morten Valeur reconnaît que la pêche au spinning est habituellement une technique beaucoup plus efficace dans les grands lacs. Mais cela ne veut pas dire qu’un pêcheur à la mouche ne peut pas avoir sa partie de plaisir et de succès. Il s’agit simplement de trouver la bonne approche.

-          D’abord et avant tout, rappelez-vous que cette perche dorée,  chasse principalement quand la pression atmosphérique est haute. Vérifiez régulièrement les prévisions météorologiques et concentrer vous sur les périodes où les conditions météorologiques sont stables, et la pression atmosphérique ne baisse pas. Les pissons carnivores chasseront férocement quand ils sentiront que le temps vient à devenir mauvais. C’est comme s’ils savaient instinctivement qu’ils doivent se remplir le ventre tant qu’il est encore temps.

Quand le mauvais temps est enfin arrivé, la perche peut être presque impossible à trouver, dit Morten et continue : - lorsque les poissons ne se nourrissent pas activement, il devient impératif de les localiser efficacement. Soit un échosondeur, ou bien une carte marine à utiliser sur les lacs locaux. Le mieux étant de vous guider avec un échosondeur.

La perche suit les poissons fourrages (ou poissons blancs). Ces poissons suivent le mouvement du plancton, et le plancton se déplace en fonction des conditions de la lumière. Même s’il est parfois possible de trouver des perches à la surface, je commence par expérience, par chercher dans les parties les plus profondes des lacs.

Je cible habituellement les tombants, où je peux pêcher à la mouche efficacement jusqu’à une profondeur d’environ cinq à six mètres. Les perches sont connues pour vivre en bancs et, par conséquent, la meilleure technique consiste à recouvrir rapidement l’eau jusqu’à ce que je localise les poissons. Une fois que le poisson est localisé, je reste un moment en place. Si j’ai une touche, il y en a certainement d’autres.

Pêcher à la mouche mais sans lancer une mouche

Au fil des ans, Morten Valeur a affiné sa stratégie de pêche, et il utilise maintenant une méthode spéciale pour sonder les tombants. – Si je pêche à partir d’un bateau, le commence habituellement par pêcher un peu à la traîne dans l’espoir de trouver un banc de poissons. Si je suis en float-tube j’aime pêcher les tombants à un rythme relativement rapide.

Je ne lance la mouche qu’une seule fois, quand je pêche en float-tube. Je la laisse ensuite couler à la profondeur désirée, et quand je récupère la mouche, je m’arrête une fois que la tête du shooting line apparait à la surface de l’eau. Je palme ensuite plus loin sur le tombant, en faisant suivre la soie dans l’eau. Par la suite, je ramène la soie vers moi, puis je recommence à récupérer. Cette méthode est loin d’être la plus répandue, mais elle est efficace, même si – à un moment ou à un autre – vous avez envie de lancer cette mouche, pour avoir la sensation du lancer mouche. C’est-à-dire, bien sûr, sauf si une perche n’interrompt pas soudainement la monotonie, sourit Morten.

L’idée vient d’un voyage de pêche au lieu jaune en Norvège. Là-bas, il était crucial de pêcher en profondeur et de vraiment garder la mouche dans l’eau. Pour la pêche de la perche, j’utilise cette technique efficace à l’aide d’une soie de 6 sinking, et je récupère la mouche rapidement, avant de la laisser couler à nouveau. Ma mouche Flash Tail Beast est conçue avec un bruiteur en plastique qui ajoute un peu de poids et équilibre la mouche, mais pour vraiment la faire vivre, la mouche a besoin d’une bonne animation. La perche est très énergique et désireuse de chasser, mais souvent, vous risquez de perdre leur intérêt et leur attention, si la mouche se déplace trop lentement, dit Morten.

Développement et conception de ma mouche

Morten Valeur a passé d’innombrables heures à son étau de montage, et sa mouche pour la perche, est la Flash Tail Beast, et toujours en cours de développement. Morten reconnait que la perche est très opportuniste et loin d’être difficile. Mais ça ne veut pas dire ce qui signifie qu’il ne faut pas optimiser ses mouches et se pencher sur les caractéristiques d’amélioration du montage.

En eau profonde, je ne pêche essentiellement qu'avec deux mouches différentes, et ce sont toutes deux des variantes de la Flash Tail Beast. L’une d’elle est couleur argent et chartreuse, et l’autre purement chartreuse que j’utilise surtout quand il fait un peu nuageux – ou quand je pêche au crépuscule. La Flash Tail Beast est fondamentalement une fusion entre une mouche à brochet en flash et une autre mouche marabout, la Krapyl De Luxe. J’y ai rajouté ensuite quelques éléments modernes tels que le bruiteur, et un tube Mylar, ce qui apporte un peu plus de volume que les modèles précédents. J’ai été fortement inspiré par l’ingénieux monteur américain, Gunnar Brammer, dont je recommanderais à n’importe qui d’autre de réaliser ces modèles de mouches exemplaires. Vérifiez par vous-même.

Les perches ne sont pas difficiles, et elles n'ont certainement pas peur de s'enfuir quand elles voient une grosse proie. Cela signifie que les mouches utilisées pour la perche peuvent avoir beaucoup de volume. - J'ai l'impression que beaucoup de pêcheurs à la mouche choisissent des mouches relativement petites, quand ils pêchent la perche à la mouche. Ma recommandation, cependant, serait de ne jamais utiliser des mouches de moins de 10 centimètres de long.  Si vous êtes à la recherche d'une perche adulte, je vous suggérerais d'utiliser des mouches d'une longueur de 12 à 17 centimètres. Le modèle utilisé doit être robuste et facile à couler.

Même si je pêche avec mes mouches en profondeur, je n’utilise jamais d’anti-herbes sur mes hameçons. Je soupçonne que les anti-herbes, entraînent des décrochages. Il y a beaucoup d’autres caractéristiques et détails dans ma Flash Tail Beast. Et je suis sûr qu’on pourrait la simplifier encore plus, et attraper encore plus de perches, dit Morten avec un grand sourire derrière son étau de montage.

Matériel pour la perche

Manipuler des mouches de la taille de la Flash Tail Beast, exige un équipement à la mouche assez solide, et Morten a quelques recommandations importantes quand il s’agit de choisir le matériel idéal. Surtout s’il l’on tient compte du fait que les prises d’autres espèces accessoirement mais importantes, font souvent partie du jeu.

Aujourd’hui, j’utilise principalement une soie de 6 pour la pêche à la mouche de la perche. Cela est dû en partie aux grandes mouches que j’utilise, mais aussi au fait qu’il n’est pas inhabituel d’attraper des brochets de décente pendant une séance de pêche. En fait, j’ai attrapé certains de mes plus gros brochets en ciblant la perche. Une fois, j’ai attrapé un brochet de 11 kilos avec une canne de 5. J’ai réussi à capturer le poisson, mais ce n’était pas une bonne expérience pour nous deux.

-          Ma soie est le modèle Sonar Full sinking #6 de Scientific Anglers. Ce qui permet de bien garder la mouche au fonds. Pour la queue de rat, j’utilise toujours de chez Scientific Anglers, les queues de rat fluorocarbone avec choc tippet.

-          La point en fluorocarbone, terminez par un nœud loop. Un polyleader full sinking peut aussi remplacer la queue de rat, pour une meilleure animation, dit Morten en fixant un hameçon dans les mâchoires de son étau.